Durabilité communicationnelle et communication interculturelle : acquis pré-professionnels des traducteurs et interprètes

Apr 29, 2022, 11:30 AM
20m
Presenters (Oral Presentation) – Live ZOOM Presentation Tous les sujets Didactique et acquisition

Speaker

Dominique Markey (Université d'Anvers, faculté de Linguistique et de Lettres, IPAC)

Description

Le paradigme éducatif et formatif du XXIe siècle a intégré, parmi d’autres, les enjeux incontournables de la durabilité dans la pratique de l’enseignement ainsi que du partage du savoir et de l’expérience de la communication interculturelle, en milieu sociétal et professionnel.
Ces deux approches d’enseignement-apprentissage posent cependant nombre de problèmes.
Notre intervention fera part dès lors des perspectives de recherches issues d’expériences didactiques réalisées au sein de la faculté d’Interprètes et de traducteurs de l’Université Linguistique de Nijni Novgorod (Russie) en collaboration avec des collègues francophones de l’Institut de la Communication Professionnelle et Académique de l’Université d’Anvers 5belgique), ayant accepté de participer à l’enseignement du FOS en tandem avec des professeurs russes. Ce mode d’enseignement ouvre de nombreuses voies pour sensibiliser les apprenants au le concept de la durabilité en communication professionnelle et pour faire vivre nombre d’identités culturelles.

Depuis son origine, la didactique de l’apprentissage des langues étrangères en tandem préconise l’échange, par deux apprenants, de savoirs en communication interculturelle. Dans notre conception, les acteurs du tandem sont deux enseignants : un enseignant locuteur natif, professeur invité, et un enseignant-médiateur, professeur local partageant les bagages linguistique et culturel francophones du collègue et ceux des apprenants, en l’occurrence russophones. La stratégie s’est révélée fructueuse et durable. Elle résulte d’une longue collaboration didactique continuellement soumise à un contrôle sévère de qualité.

Dans le cas qui nous préoccupe, le tandem-enseignants pousse bien davantage les apprenants à se sensibiliser au système de pensée et de communication professionnelle durable en L2 lorsque le professeur local forme ses étudiants dans un contexte mono-culturel ou que le professeur invité se trouve seul devant la classe russophone de FOS. Les apprenants s’avèrent plus disponibles à construire leurs propres stratégies pour acquérir la langue et la culture visées, pour se former à la communication professionnelle durable et à la compétence interculturelle, vecteurs importants des acquis pré-professionnels des futurs traducteurs et interprètes.

En effet, le rôle assigné au professeur local, médiateur entre les deux cultures russophone et francophone, est de neutraliser les incompréhensions et malentendus. Il contribue à optimiser la communication en faisant émerger les difficultés interculturelles qui pourraient passer inaperçues aux yeux des étudiants et du professeur natif francophone. Le professeur invité, lui, fait découvrir les aspects fondamentaux de la communication professionnelle durable et des identités culturelles francophones grâce à la présentation de situations communicationnelles vécues au quotidien en milieu professionnel et sociétal. Il accomplit les fonctions d’expert, grâce à qui les choses les plus simples de la vie quotidienne, soumises à la comparaison interculturelle, obtiennent de nouvelles couleurs, dévoilent des aspects inattendus et sont qualifiées autrement éveillant un intérêt explorateur des étudiants.

Aussi les apprenants deviennent-ils non seulement acteurs dans ce contexte interculturel, mais aussi témoins de plusieurs visions du monde qui peinent parfois à trouver un terrain d’entente. La méthode du tandem-enseignants gagne en efficacité si elle se base sur quelques principes fondamentaux et sur un schéma didactique rigoureux, que nous présenterons.
Elle incite à la créativité et à la durabilité in casu rédactionnelles et à l’autonomie en matière de production de compétences professionnelles. Ces aspects du savoir-être bien connu en didactique des langues étrangères sont en effet indispensables au futur traducteur/interprète. En outre, et ce n’est pas de moindre importance, il stimule la prise de conscience des concepts de base de la culture maternelle.

La construction du travail en tandem est enrichissante et pertinente pour les parties : il permet de confronter des choix pédagogiques, de les remettre en question et de les optimiser. En faisant vivre des identités francophones et russophones, il permet aussi de se les approprier. Finalement, il donne lieu à des recherches innovantes en didactique et en traductologie.

Mots clés : didactique – FOS – FLE – communication professionnelle – développement durable – tandem-enseignants – acquis pré-professionnels – traduction et interprétariat

Affiliation of the author(s)

Elena Porchneva, Université linguistique de Nijni Novgorod (Russie)

Biographical note(s) of the author(s)

Dominique Markey: dre en philologie romane (1989). Ancienne présidente de la section de FOS de l'Institut de Communication professionnelle (anc. dépt. de la communication professionnelle de la fac. de Sc. économiques appliquées) de l'Université d'Anvers. Prof. ém. en FOS de l'Université d'Anvers et de l'Université Catholique de Leuven. Prof. honoraire de l'Université Linguistique de Nijni Novgorod (Russie). Intérêts de recherche: communication écrite professionnelle multilingue et interculturelle, FOS, didactique, communication durable et claire.

Elena Porshneva:
Fonctions: professeure du département d'études françaises, de traduction et d'interprétation,
Grades: professeure des universités, docteur en didactique des langues, docteur en philologie française, chevalier des Palmes Académiques de la République Française,
Etablissement : Ecole Supérieure de traduction et d'interprétation, Université linguistique d'état Dobrolioubov, Nijni Novgorodь Russie

Contact e-mail address dominique.markey@uantwerpen; eporshneva@gmail.com

Primary authors

Dominique Markey (Université d'Anvers, faculté de Linguistique et de Lettres, IPAC) Prof. Elena Porchneva (Université Linguistique de Nijni Novgorod, faculté d'Interprètes et de traducteurs)

Presentation materials

There are no materials yet.